Chaque mois, 1 jeune conducteur wallon sur 6 roule au moins une fois sous l'influence de drogues.

L’institut belge pour la sécurité routière, VIAS, a mené l’enquête concernant la consommation de drogue au volant. Cette enquête a porté sur un échantillon représentatif de 6.055 personnes. Il en ressort que 12% des conducteurs belges de moins de 35 ans avouent conduire au moins une fois par mois sous l’influence de drogues. Leur usage constitue donc une menace aussi grande que l’alcool au volant. Ce problème est encore plus marqué en Wallonie et à Bruxelles. Ainsi 17% des jeunes Wallons (soit 1 conducteur sur 6) et 20% des jeunes Bruxellois (1 conducteur sur 5) entre 18 et 34 ans admettent reprendre régulièrement le volant sous l’emprise de drogues. En Flandre, ils ne sont « que » 7% à avouer conduire tous les mois sous l’influence de drogues.