Dans le trafic dense, les motos et scooters sont plus rapides que les voitures, mais aussi que les transports en commun. 

Une moto ou un scooter permet de se faufiler plus rapidement dans les embouteillages et le trafic urbain dense. Le code de la route permet de rouler entre les files de voitures à une vitesse de moins de 50 km/h, à condition que la différence de vitesse entre le deux-roues motorisé et les voitures ne dépasse pas les 20 km/h. Stijn Vancuyck, conseiller deux-roues motorisés de FEBIAC, évoque à ce propos un test effectué par FEBIAC en mars dernier. Un testeur est parti d’une des communes périphériques de Louvain à scooter pour rejoindre le boulevard de la Woluwe à Bruxelles, tandis qu’un autre a pris la voiture et un troisième les transports en commun. « La personne à scooter a fait le trajet en 27 minutes, celle en voiture en 48 minutes et celle en transports en commun en plus d’une heure », explique Stijn Vancuyck. Un test similaire a été réalisé récemment par VAB Magazine : le motard a mis 36 minutes pour parcourir la distance entre la grand-place de Saint-Nicolas et la Groenplaats au cœur d’Anvers, arrivant ainsi le premier à destination, alors qu’il a fallu 64 minutes au conducteur de la voiture. 

 

LEGENDE : Dans les bouchons, les deux-roues motorisés vont jusqu’à deux fois plus vite que les autres moyens de transport.